Son héritage : les Chevaliers de Colomb

Toujours fidèles à la vision de l'abbé McGivney, je vous souhaite de continuer à rechercher de nouveaux moyens d'être, dans le monde, le levain de l'Évangile et, dans le renouveau de l'Église, une force spirituelle de sainteté, d'unité et de vérité.

-- Jean-Paul II, accueillant le Conseil d'administration des Chevaliers de Colomb à Rome en octobre 2003.

© Knights of Columbus Museum

En fondant les Chevaliers de Colomb, l'abbé McGivney fournissait aux laïcs catholiques de nouvelles perspectives d'avenir, tout en leur offrant la possibilité de grandir en sainteté, et ce, par leur implication dans leurs paroisses, leurs collectivité et en assurant la tranquillité de leurs foyers. Aujourd'hui, de plus en plus de leaders dans l'Église reconnaissent son génie comme animateur spirituel des laïcs.

Les Chevaliers de Colomb ont connu une expansion jusqu’à constituer plus de 12 000 Conseils répartis dans plusieurs pays aujourd’hui: les États-Unis, le Canada, les Philippines, le Mexique, la République dominicaine, Puerto Rico, les Bahamas, les Îles Vierges, le Guatemala, Guam, Saipan et la Pologne. Au cours des dix dernières années, les Chevaliers ont recueilli et offert près d'un milliard de dollars (US) à des œuvres charitables tout en consacrant près de 400 millions d'heures à des causes humanitaires.

En 2003, les Chevaliers ont offert 1 million de dollars (US) aux Jeux olympiques spéciaux, permettant le déplacement d’athlètes provenant des États-Unis, du Canada et du Mexique au Jeux d'été qui se déroulaient en Irlande. Ils ont également fourni 2000 fauteuils roulants à des victimes de mines terrestres et à des personnes handicapées en Afghanistan. La plupart des services offerts par les Chevaliers proviennent d'initiatives locales. Par exemple, les Chevaliers de l'Illinois ont mis sur pied un système complexe permettant de procurer du financement sans intérêt à des foyers d'accueil pour personnes handicapées intellectuellement. Pour leur part, des Conseils des Philippines organisent régulièrement des cliniques médicales et dentaires pour les démunis.

Partout où ils sont présents, les Chevaliers continuent, fidèles à leur tradition, à apporter leur appui aux évêques et aux curés de paroisses, dont l'abbé McGivney fut un éminent représentant. Chaque année, des milliers de catholiques participent à des activités religieuses que parrainent les Chevaliers, comme par exemple les Heures saintes mariales, les récitations communes du rosaire et les rassemblements eucharistiques pour le respect de la vie.

L'abbé McGivney fonda les Chevaliers de Colomb afin que ces derniers deviennent un organisme fraternel de bienfaisance offrant une assurance vie à frais réduits à des familles d'immigrants qui devaient affronter de grandes difficultés en cas de décès du père de famille, lequel était en même temps le pourvoyeur. Aujourd'hui, les Chevaliers de Colomb peuvent s’enorgueillir d'un programme d'assurance en vigueur dépassant les 50 milliards de dollars (US), qui s'est d’ailleurs vu attribuer les plus hautes cotes de la part des agences de notation A.M. Best Co. et Standard & Poor's.