Des élèves de 6e année de sa ville natale s’interrogent sur la vie de l’abbé McGivney

Version imprimable

Après avoir récité, tous les matins, la prière pour la canonisation de l’abbé McGivney, les élèves de la classe de sixième année de Mary LaBarbera à l’école St. Mary à Waterbury, Connecticut, tiennent leurs cartes de prières abbé McGivney. Ils récitent la prière également lors de l’Eucharistie à laquelle ils participent en groupe tous les moins. On voit aussi dans cette photo le directeur de l’école Joseph M. Kenny (à droite).

S’il est vrai que l’abbé Michael J. McGivney a laissé sa marque dans le monde en fondant les Chevaliers de Colomb, sa présence se fait encore sentir à Waterbury, au Connecticut, où il est né et a grandi.

Il y a une statue de bronze de l’abbé McGivney dans le parc en face de la gare, et l’une des rues de la ville porte son nom. À l’école St. Mary, à Waterbury, élèves et enseignants prient chaque jour pour la canonisation de l’abbé McGivney et à l’Eucharistie mensuelle à laquelle ils participent comme communauté scolaire.

Il va donc de soi que la classe de 6e année de Mary LaBarbera à l’école St. Mary était curieuse d’en apprendre sur la vie et l’oeuvre de l’abbé McGivney. Nous avons donc demandé à ses élèves de formuler des questions auxquelles Columbia pourrait répondre.

L’abbé McGivney voulait-il devenir prêtre quand il était jeune, ou voulait être autre chose? – Alexis
Michael McGivney a manifesté un intérêt pour la prêtrise dès l’âge de 12 ans, bien que, au début, son père s’opposât à cette idée. Ayant grandi dans une communauté catholique aux liens très serrés, les personnes les plus importantes dans sa vie étaient ses parents et son curé de paroisse. Ce qui ne veut pas dire que Michael n’a pas eu d’autres emplois durant sa jeunesse. Avant d’entrer au séminaire, il a travaillé dans une usine de cuillères à Waterbury.

Comment s’appelaient les parents de l’abbé McGivney? – Amy S. Le premier de 12 enfants s’appelait Michael Joseph, né à Patrick et Mary McGivney, mais seulement sept des enfants ont vécu passé la tendre enfance. Deux des frères de Michael, Patrick et John, sont aussi devenus prêtres. Plusieurs de ses s?urs se sont mariées et ont eu des enfants.
Les frères McGivney, prêtre tous les trois: Michael est entouré de Patrick (à gauche) et John. Patrick a servi comme Aumônier suprême de 1901 jusqu’en 1928 et John lui a succédé jusqu’en 1939.

Pourquoi les gensentretenaient-ils des préjugés contre les catholiques à l’époque de l’abbé McGivney? – Nicole
Bien des catholiques venus aux États-Unis durant les années 1800 étaient des immigrés irlandais. Bien que les États-Unis offrissent plus de liberté religieuse que l’Irlande, on considérait que les catholiques faisaient partie d’une classe sociale inférieure. Ainsi, les catholiques n’avaient-ils pas le droit d’acheter de propriétés et devaient payer des taxes à l’église congrégationaliste — bien que les autres religions en fussent exemptées.

Y a-t-il des descendants de l’abbé McGivney qui vivent encore aujourd’hui? – Chad, Rolangie, Viana and Camilia
Plusieurs des descendants de l’abbé McGivney sont encore vivants, autant d’arrière, arrière, petits neveux et petites nièces. Parmi eux on compte, John Walshe, avocat de Bridgeport, au Connecticut, l’abbé Gerald T. Burns, de Sarasota, en Flolride, Soeur de Notre Dame Louise Finn et Gerald O’Brien de Flanders, au New Jersey. Certains des descendants de l’abbé McGivney ont même continué la tradition familiale de travailler pour les Chevaliers de Colomb.

Que fait-on pour rendre hommage l’abbé McGivney aujourd’hui? – Amy T.

Les Chevaliers de Colomb répartis de par le monde ont rendu hommage à l’abbé McGivney chacun à sa façon. Certains ont installé des statues ou des monuments en son honneur, tandis que d’autres ont offert des volumes ou des tableaux de l’abbé McGivney à des écoles ou des bibliothèques.

La cause de canonisation de l’abbé McGivney a été inaugurée en 1997 et le Vatican est à en faire une révision. Jusqu’à ce que la décision soit émise, nous devons attendre et prier pour que l’Église, sous l’inspiration de l’Esprit Saint et les actions du pape, déclare que l’abbé McGivney est saint. Les comptesrendus des miracles remis à la congrégation pour les Causes des saintsne seront pas rendus publics avant cette décision.

Néanmoins, le secrétariat des Amis de l’abbé McGivney reçoit des lettres de gens qui ont prié pour que l’abbé McGivney intercède pour eux. Les faveurs rapportées dans chaque Bulletin des Amis ont trait tant à des guérisons qu’à des conseils.

Quand et comment l’abbé McGivney a-t-il fondé les Chevaliers de Colomb? – Dominic
L’abbé McGivney a fondé les Chevaliers en 1882, à l’âge de 29 ans. Pendant son service à l’église St. Mary, de New Haven, l'abbé McGivney s’est rendu compte que les familles catholiques avaient besoin de secours financier et spirituel. Il réunit 27 hommes de sa paroisse et forma les Chevaliers de Colomb pour répondre à ces besoins.

Puisque bien des catholiques irlandais travaillaient dans desusines à l’époque, ils s’exposaient à des blessures et même la mort. L’abbé McGivney prévoyait pouvoir fournir de l’aide financière à ces familles s’il leur arrivait de tels malheurs.