Le Conseil de Waterbury met en valeur un monument

La statue monumentale en bronze de l’abbé McGivney, qui est située sur l’îlot d’une intersection achalandée, a été restaurée il y a deux ans par la ville de Waterbury, au Connecticut, lieu de naissance du fondateur de l’Ordre. Pourtant, de nombreux citoyens de l’endroit, y compris plusieurs catholiques, ignoraient toujours l’identité de celui à qui le monument est dédié. Cette situation gênait Frank Mirto, un membre du Conseil 24 Sheridan, à Waterbury, âgé de 83 ans.

« Les gens passent par là en voiture à chaque jour, mais le nom sur le piédestal était couvert par des arbres et des arbustes » affirme-il. « Je me souviens avoir entendu quelqu’un affirmer qu’il pensait qu’il s’agissait d’une statue de Christophe Colomb alors qu’il était un jeune homme. Le voici [l’abbé McGivney], sur le point de potentiellement devenir le premier prêtre né en Amérique à être canonisé, et les résidents de sa propre ville ne connaissent pas son histoire. »

Afin de remédier à cette situation, M. Mirto et son Conseil ont fait imprimer 5000 exemplaires d’une carte d’information comportant une photo de la statue de l’abbé McGivney. On y retrouve également des informations biographiques au sujet de sa naissance, de la fondation des Chevaliers de Colomb, de ses assignations paroissiales et de son enterrement initial dans un lot familial situé au cimetière Old St. Joseph de Waterbury. En 1982, avec la permission des membres vivants de la famille McGivney, les Chevaliers de Colomb ont exhumé le corps et l’ont inhumé de nouveau dans un sarcophage placé en l’église St. Mary de New Haven, où il a fondé l’Ordre.

Selon le Grand Chevalier Bryan Baker, des cartes ont été distribuées dans les 18 églises catholiques de Waterbury, dont 1300 copies ont été livrées à la basilique de l’Immaculée-Conception où l’abbé McGivney a célébré sa première messe, après son ordination en 1877. Des cartes ont également été offertes à l’église St. Mary et aux deux paroisses où il a servi en tant que prêtre avant sa mort en 1890, soit St. Thomas de Thomaston et Immaculée-Conception de Terryville.

Membre des Chevaliers depuis 1953, M. Mirto a consacré beaucoup de temps et d’efforts pour aider la population à mieux connaître l’abbé McGivney. « Si j’ai tellement de travail à faire pour l’abbé McGivney, j’ai intérêt à m’y investir avec le temps que le Seigneur m’a accordé », conclut-il.