Protecteur de la vie familiale chrétienne

L’abbé McGivney avait été envoyé pour desservir les jeunes de sa paroisse et à son tour, il a « envoyé » les jeunes hommes sous son influence et sa direction dans le monde pour devenir de bons époux et de bons pères, de véritables chevaliers de Dieu et du pays.

Son travail auprès des jeunes était un jalon pour la formation et l’épanouissement de solides familles catholiques.

Son engagement envers l'idéal des hommes chrétiens s'est exprimé manifestement dans la fondation des Chevaliers de Colomb. Cette réalisation était cependant subordonnée à son grand objectif qu’était la protection du bien-être de l'unité familiale entière.

Quelques années à peine après la création de l'Ordre, il a cependant commencé à limiter sa participation aux Chevaliers pour être davantage disponible à l'ensemble de ses paroissiens.
Bien qu'il se soit concentré sur cette tâche, il n'a jamais mis de côté son objectif ultime : s'occuper des familles chrétiennes et les renforcer. En un sens, la fondation des Chevaliers de Colomb était un moyen plutôt qu'une fin : un moyen de renforcer les époux et les pères pour qu'ils puissent, à leur tour, renforcer leurs familles dans la foi et veiller à leur bien-être matériel.